Ça s'est passé du côté de chez nous...

Début Décembre, L'art de la lactofermentation

 

Cette méthode de conservation des aliments est utilisée depuis des millénaires. Il s'agit d'une fermentation lactique faite par de gentilles petites bactéries dans un milieu anaérobie (c'est à dire en absence d'oxygène). Elle est très intéressante d'un point de vue nutritionnel car elle permet de conserver toutes les vitamines de l'aliment et d'éliminer d'autres bactéries potentiellement pathogènes par l'acidification du milieu.

 

La choucroute est la préparation lactofermentée la plus connue et consommée en France. Alors voici comment procéder : Nous utilisons des choux Filderkraut qui sont d'après les Alsaciens (nous confirmons) les meilleurs pour la choucroute auxquels nous associons d'autres choux cabus à feuilles très fines et saveur légèrement sucrée.

 

Dans un premier temps il faut râper très finement les choux, avec une râpe spéciale ou avec un couteau en ciselant finement. Prévoyez  25 g de sel par kilo de chou râpé et des aromates telles que baies de genièvre carvi, laurier etc...

 

Dans un récipient étanche à l'air mais laissant passer le gaz libéré par la fermentation, intercalez les couches de chou et le sel et tassez fortement pour libérer le jus. A la fin de la préparation, le chou doit baigner dans son jus. Il faut compter au moins 3 semaines pour pouvoir consommer cette choucroute, crue en salade ou cuite dans le vin blanc avec des petits oignons et l'accompagnement de votre choix.

 

Ci dessous des photos de l'atelier choucroute fait dans notre petit labo de transfo .... Elles datent de début décembre, vous pourrez donc commencer à consommer la choucroute dès début janvier.

4 Novembre 2015, travaux d'automne : récolte, stockage et engrais vert

 

Une Toussaint sous le ciel bleu, des températures encore douces, mais les jours qui raccourcissent et les couleurs orangées des arbres ne trompent pas, nous sommes bien entrés dans l'automne. La douceur du mois de novembre nous permet d'avoir encore tomates et poivrons mais les choux, courges et poireaux ont pris beaucoup de place sur le stand du marché.

 

L'hiver arrivant, il est temps de rentrer au chaud les courges, la récolte n'est pas mauvaise vues les conditions estivales qu'elles ont traversées. Les kilomètres de goutte à goutte et la persévérance d'Aurélien ont également permis de sauver les choux. On ne peut pas en dire autant des pommes de terre dont la récolte promet d'être bien maigre


Dans le champ, les voiles sont de sortie, pour prolonger encore un peu la croissance des légumes avant les grosses gelées.


Octobre et novembre sont aussi les mois où nous semons notre engrais vert sur l'ensemble des parcelles libérées de leur culture. Un mélange de blé et de pois qui permet de maintenir une couverture sur le sol pour le protéger des intempéries et limiter la croissance des adventices. Cette méthode permet également de stocker les nutriments du sol avant de pouvoir les lui restituer au printemps lorsque la matière sera incorporée. Cet apport de matière végétale dans le sol favorise la microfaune en charge de sa décomposition et la formation d'humus, améliorant ainsi la rétention d'eau... Toute une science ! Les résultats sont visibles en seulement quelques années et nous incitent vivement à poursuivre. Le blé est choisi pour son pouvoir couvrant et le pois pour sa capacité à stocker l'azote atmosphérique et à enrichir naturellement le sol, pour les cultures qui suivront. Jardiniers comme professionnels, nous vous invitons à essayer d'autant que la méthode est aussi bonne pour le climat car elle permet de capter de grandes quantités de CO2 dans l'atmosphère pour le stocker dans le sol...

25 Octobre 2015, 4 ème édition de la Fête des Oiseaux de Passage

 

Les oiseaux ont été au  rendez vous ce dimanche à la ferme pour le plus grand plaisir des observateurs qui avaient fait le déplacement. Au menu plus de 30 espèces observées avec notamment  12 000 pigeons ramiers (voir les photos ci dessous, merci à René Diez pour les clichés), 17 milans royaux, une fausse joie avec 49 goélands leucophées en formation que nous avons pris pour des grues, les joueuses ne sont passées que le lendemain.

 

Parmi les plus petits, on a pu profiter du passage de 200 gros bec, 140 alouettes des champs, environ 500 pinsons des arbres et étourneaux, 173 mésanges bleues et une centaine de linottes (l'intégralité des comptages sur le site faune loire).

 

Marque de fabrique de la maison, le repas bio et local a encore une fois été très apprécié, retrouvez une partie de nos recettes dans l'onglet "côté cuisine" ou sur le site de la maman d'Aurélien.

 

Un grand merci à nos bénévoles ainsi qu'aux visiteurs, rendez vous l'année prochaine pour le 23 octobre

Ci dessous quelques jolis clichés de vols de palombes pour donner une idée de l'ambiance, merci à René pour ses photos

Octobre 2015, à vos mangeoires, la commande groupée de tournesol bio est lancée!

 

Comme chaque année, la LPO organise une commande groupée de graines de tournesol bio et régional pour alimenter nos petits amis ailés en hiver. La Ferme des Oiseaux de Passage est un point de retrait pour les commandes  du roannais (livraison prévue le 21 novembre). Pour vous arranger et sur demande nous pourrons livrer les sacs le mercredi suivant au marché de riorges.

 

Pour aider les oiseaux, soutenir l'association et l'agriculture biologique régionale, n'hésitez pas à passer commande en téléchargeant le bulletin ci-dessous.


Les commandes et règlements sont à envoyer à la LPO,

nous ne sommes qu'un point de retrait!

 

Conditionnement par 25kg,

Tarif : 1.5€/kg.... imbattable!

 

ATTENTION, vous n'avez que jusqu'au 16 octobre pour passer votre commande!!!


N'oubliez pas qu'alimenter les oiseaux en hiver est une responsabilité et qu'il faut tenir jusqu'à la fin des gelées, sans quoi vous aurez fait plus de mal que de bien.

bulletin tournesol 2015
bulletin tournesol 1page_2015.pdf
Document Adobe Acrobat 542.7 KB

Des nouvelles fraiches

Comme beaucoup d'entre vous le savent, nous avons entamé une nouvelle culture sur la ferme. Semé en octobre, le chou a enfin pommé et a laissé pointer un petit bout de nez ! Timothé nous a fait le plaisir de nous rejoindre ce mardi 28 juillet à 6h27. Un petit bout de chou de 3.6 kg qui ravit ses parents...

 

Sandrine et Aurélien

15 Juillet 2015, La météo à temps perdu...


"Vous n'êtes pas obligés de le lire, encore moins de le croire"


Petit coup de pub pour un blog météo que nous suivons avec attention car son auteur qui œuvre sur la commune de Violay nous fait un point météo journalier aves des prévisions très souvent pertinentes, il nous apporte aussi des indications sur l'historique du secteur... le post d'aujourd'hui nous apprend, si on en doutait que cette sècheresse est historique depuis le début des relevés météo, il s'agit de la seconde plus longue voire de la première selon si la pluie revient samedi ou non, voir son site : 

 

LA MÉTÉO A TEMPS PERDU

 

Extrait de l’édito du 15 Juin

"Quelques informations précises sur les sécheresses d'antan et sur celle qui nous occupe actuellement : La sécheresse (au sens strict du terme, c'est à dire nombre maximum de jours consécutifs avec 0.0 mm ou "traces" dans le pluviomètre) prendra probablement fin vendredi ou samedi soir à Andrézieux (station de référence pour la Loire).

Si la pluie revient samedi, la sécheresse actuelle aura duré 29 jours.
(ici à Sail, la dernière goutte étant tombée le 16 Juin, nous atteindrons les 32 jours consécutifs sans pluie s'il pleut samedi, on égalera alors le triste record de 1953)


A ce jour (15 juillet 2015 à 8h) et depuis le début des relevés (1er avril 1946) on compte en ce lieu :
* Une sécheresse de 32 jours (du 7 novembre au 8 décembre 1953).
* Aucune sécheresse de 31, ni de 30, ni de 29 jours.
* Une sécheresse de 28 jours (du 29 mars au 25 avril 1997).

* etc... lire la suite sur son blog

 

Cette sécheresse actuelle est donc, quoi qu'il arrive, largement la plus longue entièrement située dans l'été météorologique. Elle finira de plus probablement seconde ou troisième dans le classement, toutes saisons confondues."

 

12 Juillet, sans commentaires ......

 

Pas beaucoup de nouvelles depuis notre dernier message du mois d'avril car la situation climatique ne nous donne pas franchement envie de faire des commentaires. Aussi depuis le 25  avril dernier nous avons eu 2 épisodes de pluie le 1er mai et le 15 Juin de 30 mm chacun, pour une période printanière censée être pluvieuse et une moyenne pluviométrique annuelle d'environ 800 mm

 

Depuis le 29 Juin, situation caniculaire avec plusieurs journées successives à plus de 39°C un record à 40.9°C sous abri le 2 Juillet accompagné d'un vent brûlant incessant qui sèche les plantes sur place... Toute la nature est en souffrance, les chênes et acacias sèchent sur pied, les abeilles, papillons, oiseaux, amphibiens cherchent l'eau, jusqu'à se noyer pour certains. Dans les prés alentours les bêtes n'ont plus rien à manger quand ce n'est pas plus rien à boire, le champ n'est évidemment pas épargné, chaque jour une nouvelle culture y passe. Malgré le rationnement, il ne nous reste plus que 15 jours d'eau dans la retenue, nous avons acheté des kilomètres de goutte à goutte qui nous permettent pour l'instant de sauver quelques cultures d'automne, jusqu'à quand?  Dans les serres les tomates et aubergines cuisent sur les plants.

 

Même les rats taupiers sont affamés, leur population est exceptionnelle et ils s'attaquent sérieusement à nos cultures. La situation est déjà dramatique et pourrait devenir catastrophique si le "beau temps" perdure.

 

Voila sinon on nous dit que :

 

"c'est l'été, c'est normal qu'il fasse beau !"

 


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Ravary.nicole (mercredi, 15 juillet 2015 23:53)

    Bien lu les commentaires météo je crois qu'il vous faut beaucoup de courage mais la joie ne va pas tarder à arriver et souhaitons arrosée d'une jolie pluie
    Courage et tenez bon

  • #2

    Gil Mathieu (jeudi, 23 juillet 2015 11:17)

    Bonjour Aurélien & Sandrine,

    Prenons appui sur ce proverbe japonais : « tomber sept fois et se relever huit ». Gardez confiance puisque la vie vous fait aussi un immense cadeau ces jours-ci. Et longue vie à La ferme aux oiseaux : vous êtes des gens valables et vos produits sont extras :-)

    Bien à vous

25 Avril, Des nouvelles de la serre aux plants, des productions et du dernier chantier serre !

 

En ce mois d'Avril, les petites mains rempoteuses de plants se sont beaucoup activées et petit à petit les plants de tomates, poivrons, aubergines, et aromatiques ont migré de leur petite motte à un godet à leur taille avant de trouver une place dans la nouvelle serre aux plants ! Nous voila fin avril et déjà la place commence à manquer pour les courges et les choux que nous planterons plus tard...

Les plants sont tous beaux, prêts à rejoindre les jardins aux quatre coins du roannais. Pour plus d'infos sur nos ventes de plants, rendez vous dans  l'onglet "évènements".

 

Côté production, ça se diversifie enfin un peu sur le stand, les premiers légumes arrivent : nous récoltons les premiers petits pois et pois gourmands, accompagnés comme il se doit des carottes nouvelles pour faire une bonne jardinière. Les pomme de terre primeur ont bien grandi, on espère que les premières seront disponibles d'ici peu...

 

Découverte naturaliste pour nous cette année : la musaraigne réputée insectivore et bon auxiliaire de culture nous dévore petit à petit les plants et gousses de petits pois, et ne dédaigne pas non plus les autres plants de poivrons et piments !!!! Curieux régime alimentaire pour un insectivore strict... Espérons qu'elle retrouve vite ses bonnes habitudes!

 

Au rucher, on déplore la perte d'une ruche sur les 4, ce qui est acceptable aux vues de ce qu'il se passe dans le département où la moyenne est plutôt de 50% à 60% de perte cet hiver. Les essaims ne sont pas tous bien vaillants mais ils sont là et commencent à polliniser toutes nos cultures en fleurs... notamment les fraises et bientôt les courgettes, merci les travailleuses!

 

Pour finir, le dernier chantier serre qui consistait à rallonger notre première serre de 30m à 45m pour nos rotations de cultures (notamment les tomates) s'est fait cette semaine. Les plants de tomate vont enfin être plantés avec un peu de retard.

 

Ci dessous des photos de la ferme courant avril

23 Mars 2015, Montage de la nouvelle serre aux plants !


Petit créneau météo avec du soleil et peu de vent aujourd'hui, les conditions idéales pour se lancer dans le bâchage de la nouvelle serre aux plants. Une belle équipe est venue nous prêter main forte. A la sortie, environ 200m² de couvert en plus dont la moitié sera dédiée à notre pépinière.


Ci dessous les photos du chantier, un grand merci à tous les participants !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    grany (mardi, 24 mars 2015 19:48)

    Beau et bon boulot super équipe de monteurs (euses) cela va permettre de faire des bonnes préparations
    Gros bisous aux travailleurs Grany et robert

14 Mars 2015, Coupes budgétaires, vive le verdissement de la PAC...

 

Un article éloquent à lire sur BASTAMAG...

 

Le « coup de massue » du gouvernement contre l’agriculture bio

par

 

L’agriculture bio, victime de l’austérité ? Les aides financières au maintien à la production biologique ont baissé de 25%. C’est ce qu’indique l’arrêté du 27 février 2015 publié au Journal officiel par le ministère de l’Agriculture. Des aides versées, au passage, avec trois mois de retard !

 

lire la suite : http://www.bastamag.net/Le-coup-de-massue-du-gouvernement-sur-l-agriculture-bio

 

12 Mars 2015, Soleil, semis et préparation de sol

 

Le printemps météorologique est arrivé, les premières cigognes noires et hirondelles sont observées dans le département et une chaleur appréciable a réveillé la végétation. Le rythme au champ et sur les tables à semis s'accélère...

 

Il est grand temps d'attaquer la préparation du sol pour les premières plantations extérieures, notamment les bulbilles d'oignon et d'échalote. Les petites mains s'activent au semis. Des milliers de plants de tomates, choux, aubergines, poivrons ont pointé le bout de leur nez et nécessitent déjà pour certains un premier rempotage. 600 salades sont semées tous les 15 jours... tout ce petit monde commence à prendre beaucoup de place dans notre serre d'autant qu'il reste encore beaucoup de plants à mettre en pot et que les semis de courgettes, concombres, melons et autres courges ne sont pas encore faits.

 

Un petit changement s'impose donc, d'ici peu nous allons monter une nouvelle serre rien que pour tous nos petits plants et les aromatiques. Un petit luxe qui sera bien appréciable et nous permettra de libérer de l'espace de culture dans la serre existante.

 

Côté culture, la première botte de radis a été récoltée mercredi, les petits pois commencent à fleurir dans la serre et reçoivent la visite de quelques pollinisateurs, les carottes nouvelles font la taille d'un crayon.... patience !

 

Ci dessous, quelques photos du jour !

 

Photos de gauche à droite : 

Préparation des parcelles / Petite livraison de terreau / Un bout de la serre aux plants Quelques jolis semis / Les petites tomates / Une plaque de salades 

Des choux / Une serre pleine de feuilles / Première fleur de petits pois

20 Février 2015, la nature se réveille

 

       Même si l'hiver n'est pas très rude cette année en terme de température, le soleil ne nous fait guère le plaisir de nous visiter. A peine quelques petites incursions depuis le début de l'année. Mais l'on peut dire qu'à peine les premiers rayons apparaissent, c'est toute la nature qui se réveille. Les premières fleurs s'ouvrent, les abeilles et quelques autres insectes tentent leurs premières sorties.

        Les légumes feuilles des serres apprécient également ce brin de chaleur et de lumière et nous le montrent rapidement en commençant à grandir...  Nous ramassons enfin les premières feuilles d'épinard et de mesclun.

         La mi-février c'est aussi le moment où les jardiniers se réveillent se remettant dare-dare aux semis. Les premières graines de tomates, poivrons, aubergines et courgettes sont semées annonçant la fin de la période hivernale et le début d'une nouvelle saison pour nous. Il s'agit maintenant de planter les pommes de terre primeurs sous serre et les oignons et échalotes dans le champ.

          Pendant ce temps, les souris et autres rats-taupiers jouent au gruyère dans le champ... Après nous avoir gentiment grignoter une bonne partie des récoltes d'automne, ils poursuivent leurs travaux de construction souterrains nous fournissant une multitude de "greens", 18 trous tous les mètres carrés dans certains secteurs !!! Nous accueillons donc avec bonheur leurs prédateurs, une chouette effraie a tenté de s'installer cet hiver et ci-dessous, vous découvrirez notre nouvelle voisine la belette.